16/04/2012

Eater Tyre....

Comme a mon habitude, avant de refermer, j'applique une couche d'époxy, et protège les surfaces a souder par du cuivre : ces parties ne seront plus aussi accéssible par la suite...

D'autre traitements viendront en complément par la suite pour traiter les soudures.

Un vrai travail a part entière....qui demande du temps : pas d'appret en bombe , mais bien un mélange catalysé a appliquer au pistolet...qu'il faut néttoyer a chaque fois...

(mais bon, un minimum d'oraganisation pour pas le sortir pour une seule opération Clin d'œil)

 

SAM_2512 (Copier).JPG

SAM_2528 (Copier).JPG

SAM_2529 (Copier).JPG

12:00 Écrit par Eugène | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour

je viens de découvrir votre blog par l'entremise du Forum Original-bus.
je suis soufflé par la qualité du travail et par la folie des travaux a faire (sur le combi).

J'ai une question technique concernant le cuivre et la peinture époxy avant fermeture de coprs creux.

dans quel ordre faites vous les opérations?

masquage zone cuivre
peinture
masquage peinture
retirer masquage cuivre
application du cuivre

la complexité de la série d'opération me laisse interrogatif.
De plus vous n'utilisez pas de cuivre en bombe mais au pistolet, ou trouvez-vous ce produit.
Pour ma part j'ai lu que certains sont passé a la bombe de zinc qui ferai un meilleur travail que le cuivre...

Merci et bravo encore pour le boulot, je suis bijoutier et vous travaillez aussi proprement que nous avec des métaux précieux.

salutations
JD

Écrit par : JD | 18/04/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour JD,

pour répondre a vos questions:

-j'utilise bien du cuivre en bombe (l'appret ne l'est pas....en bombe)

-je ne fais pas de différence entre les produits aérosol cités : ils sont a base d'une "forte concentration" de diluant pour permettre leur vaporisation. J'améliore leur roles après le travail de soudure. Ces produits ont fait, et font partie de "test d'éfficacité" que je réalise depuis 3 ans sous intempérie : d'ou mon mode opératoire (je pense pas avoir inventé quoi que ce soit, j'ai juste eu la chance de travailler avec des "anciens" qui mon transmis leurs expériences;-).

- en gros: ponçage complet recto/verso des pièces, application du cuivre, cachage de la partie recouverte après séchage, éssuyage du surplus de cuivre au diluant, dégraissage, application de l'époxy.

C'est vrai que "ça fait du boullot" a chaque fois.....mais dans un soucis de pérénitée du travail réalisé...et d'etre a la hauteur de la confiance apportée par mes clients : c'est ça, l'état d'esprit d"Eugène" ! et qu'on se le dise !!! lol

Merci pour vos encouragements.

Salutations

Eugène

Écrit par : eugene | 23/04/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.